Accueil / Actualité / L'entretien professionnel, un rendez-vous incontournable

L'entretien professionnel, un rendez-vous incontournable

Une nouvelle obligation pour tous les employeurs : l’entretien professionnel. Issue de la loi relative à la formation, à l’emploi et à la démocratie sociale, cette mesure est applicable à toutes les entreprises depuis mars 2014. Explications.
 
Vous rencontrez déjà chaque année vos salariés pour un entretien d’évaluation, qui dresse le bilan de leur activité et fixe leurs objectifs pour l’année suivante. Vous devrez désormais leur proposer aussi un entretien professionnel régulier.
 
Une année sur deux
Ce rendez-vous sera tiendra tous les deux ans et vous devrez également le proposer au collaborateur de retour d’une absence de longue durée (congé de maternité, congé parental ou d’adoption, congé sabbatique, arrêt maladie de plus de six mois, mandat syndical...).
 
Les objectifs de l’entretien professionnel sont très précis :
- étudier les perspectives d’évolution professionnelle, que ce soit en termes de qualification ou d’emploi (promotion, changement de poste...),
- examiner les actions de formation à mettre en place pour y parvenir.
 
Un état des lieux tous les six ans
Au bout de six ans l’entretien prendra la forme d’un bilan. Vous vérifierez si le salarié a bénéficié des entretiens auquel il avait droit et vous assurerez :
- qu’il a suivi au moins une action de formation,
- qu’il a acquis au moins un élément de certification professionnelle, par une formation ou la validation des acquis de l'expérience (VAE),
- qu’il a bénéficié d’une augmentation de salaire ou d’une évolution professionnelle.
 
Chaque entretien professionnel doit être formalisé par un document écrit, dont vous remettrez une copie au collaborateur.
 
Que risquez-vous à ne pas respecter la loi ?
Si l’entreprise compte au moins 50 salariés et que le collaborateur n’a pas bénéficié depuis six ans des entretiens prévus et d’au moins deux des trois actions (formation, certification ou VAE, évolution professionnelle), vous devrez :
- créditer son compte personnel de formation (CPF) de 100 heures s’il travaille à temps complet et de 130 heures s’il travaille à temps partiel,
- verser à l’Opca (organisme paritaire collecteur agréé) dont vous dépendez une contribution financière forfaitaire pour chaque salarié concerné.
 
Quels sont les enjeux de l’entretien professionnel ?
L’entretien professionnel est un outil de gestion des ressources humaines qui permet notamment à l’entreprise d’identifier les compétences en interne. C’est aussi un moyen de faciliter l’évolution de ses collaborateurs et de se donner ainsi les moyens de gagner en compétitivité.
Pour le salarié, c’est un encouragement à prendre en main son évolution professionnelle et à s’adapter aux nouveaux métiers de l’entreprise.
 
Le savez-vous ? Vous avez jusqu’au 7 mars 2016 au plus tard pour réaliser l’entretien professionnel de vos salariés qui étaient déjà en poste le 7 mars 2014.